Temps de lecture : 2 minutes

Un concept à la fois simple et complexe sort tout de même du lot et s’avère être particulièrement prisé en ce moment. Il s’agit de la méthode SWOT. En effet, la mise en place d’une bonne stratégie efficace est essentielle pour une entreprise qui veut se démarquer dans son domaine. L’application de différents systèmes peut être employée pour arriver à cet objectif.  Mais comment l’utiliser ?

Définition : la méthode SWOT, une matrice d’analyse !

La méthode SWOT est un outil de stratégie qui vise à améliorer les perspectives d’une entreprise dans un secteur donné. La finalité du procédé reste facile à comprendre.

C’est de connaitre les points marquants qu’une société peut avoir sur un sujet précis. Pour cela, le concept évalue les options disponibles en interne et externe de l’enseigne pour définir et atteindre un objectif convenablement.
SWOT est un acronyme des paramètres examinés par la méthodologie : « Strenghts » ou forces : rassemblent les facteurs avantageux d’une entreprise ou d’un projet par rapport à un autre concurrent. « Weaknesses » ou faiblesses : marquent les lacunes et les manquements face une société ou une initiative rivale.
« Opportunities » ou opportunités : regroupent les éléments qui peuvent être exploités par l’enseigne en question sur différents plans. « Threats » ou menaces : caractérisent les paramètres de sources de problèmes possibles
pour l’accomplissement du projet ou pour l’entreprise elle-même.

Comment utiliser la méthode SWOT ?

Les 5 raisons de réaliser une vidéo d’animation

Pour utiliser la méthode SWOT, il faut effectuer un diagnostic de profondeur en croisant les éléments en interne (forces et faiblesses) et ceux qui sont en externe (opportunités et menaces).

À partir de cette matrice, il sera alors faisable de vérifier et d’identifier les points essentiels d’une entreprise pour en proposer les améliorations potentielles. Bien entendu, pour que la stratégie fonctionne, il faut que l’analyse se fasse préalablement.

En faisant le croisement, il est possible d’obtenir les résultats suivant : Force/opportunité : ce cadran représente les objectifs principaux à adopter et en priorité maximale. Il s’agit des marges de manœuvre que la société peut entamer rapidement et sans problème.

Faiblesse/opportunité : cette case marque les directions que l’enseigne peut prendre, mais qui ne sont pas encore accessibles ou qui présentent des difficultés. Le mieux, dans ce cas, c’est de vérifier s’il est possible de remédier à ces obstacles ou non.

Il faut savoir que ces données peuvent contribuer à l’amélioration d’une stratégie.

Force/menace : ce groupe d’informations est très important pour survivre sur le marché.

Ce croisement définit entre autres un problème qu’une entreprise peut résoudre. Cela ne permet pas seulement de se défendre d’éventuelles attaques concurrentielles, mais peut aussi être de véritables armes pour contre-attaquer.

Faiblesse/menace : ici, il s’agit des cas particulièrement délicats. Ce lot représente les risques pour entamer le projet ou l’initiative.

Toutefois, ces paramètres sont bien plus dangereux à certains niveaux. Cela peut être concurrentiel, technologique, financier ou autre critère important que l’entreprise ne pourrait pas se permettre de perdre ou de lâcher.

Ainsi, pour remédier au problème, il vaut organiser des défenses et trouver des solutions rapidement.

Comment utiliser la méthode SWOT ?

Pin It on Pinterest

Share This