Design Sprint

L’application du Design Sprint est conseillée pour innover ses actions et son entreprise même. En effet, il n’est jamais facile de trouver le bon rythme ni de définir la meilleure marche à suivre pour une entreprise sans plusieurs critères clés. Par ailleurs, ces concepts ne s’acquièrent généralement pas que par de l’expérience et beaucoup de temps, un facteur, dont la plupart, ne veut pas gaspiller. Pour remédier à ce dilemme, utiliser cette application est un avantage considérable.

Marketing digital

En savoir plus

 D’où vient le Design Sprint ?

Il faut savoir avant tout qu’il s’agit d’un procédé de 5 jours, co-créé chez Google Venture, qui vise à répondre à une problématique de manière concrète en simulant un prototype et son comportement. Cette méthodologie est très efficace et tire ses sources directement du Lean Startup, de l’UX Design, du Design Thinking et des Modèles agiles. Pour faire simple, c’est un mélange de ces concepts pour comprendre, esquisser, décider, prototyper et tester les paramètres d’une idée.

Design Sprint

Le design Sprint : méthode inspirée du Design Thinking

À titre de rappel, cette source d’influence principale se présente comme une approche de l’innovation se basant sur un lot d’exercices ou d’outils. Elle comporte généralement la phase immersion, idéation, prototype, itération et intégration. Le but est de favoriser la créativité et l’intelligence collective afin de trouver une réponse adaptée à la problématique. Le Design Sprint, contrairement à ce premier concept, est un véritable processus rapide et pratique pour chercher cette solution. Il s’agit d’un système que l’on met en place pour concevoir et tester des idées à chaque niveau. Pour ce faire, il faut une équipe qui passe d’un sujet à un essai utilisateur de l’alternative avancée afin d’en déterminer l’efficacité. Bien entendu, il permet d’itérer le procédé pour obtenir de meilleurs résultats. En général, le processus fonctionne de la manière suivante :

 

  • 1er jour : la définition du « Sprint Goal » ainsi que les paramètres de la problématique (défi, persona, objectif, vision, produit, parcours utilisateur) ;
  • 2e jour : le sketching et la récolte des idées ;
  • 3e jour : le choix et la construction du storyboard (il s’agit d’une co-création) ;
  • 4e jour : le prototypage du système proposé ;
  • 5e jour : le test de la solution sur 5 utilisateurs (pour obtenir 85 % du feedback puisque les essais durent 1 heure environ).

Les raisons d’adopter cette méthodologie  !

Comme nous venons de le voir, il s’agit d’une technique très pratique, mais à la fois simple et efficace pour résoudre une problématique rapidement. Cependant, l’application de ce concept dispose également d’autres avantages non négligeables. En effet, le Design Sprint est un processus d’innovation qui peut :

  • être adapté à toute entreprise, quel que soit le secteur d’activité de la marque,
  • répondre à n’importe quel dilemme en proposant des alternatives d’optimisation plus performantes par rapport à d’autres stratégies du même genre,
  • améliorer l’innovation et la créativité d’une enseigne (il ne faut oublier que c’est la base de ce concept),

renforcer le leadership interne et externe d’une entreprise à satisfaire la clientèle ;

    Design Sprint

    Pin It on Pinterest

    Share This