Temps de lecture : 6 minutes

Le plan d’actions marketing digital ; un outil indispensable

 

« Un objectif sans plan n’est qu’un souhait. » Antoine de Saint-Exupéry

Cette citation souligne qu’aucun objectif ne peut être atteint sans plan d’action.

Et c’est aussi valable dans le domaine du marketing digital avec lequel un jour ou l’autre ; vous aurez besoin d’élaborer un plan d’actions marketing digital.

Votre plan d’actions marketing digital doit inclure toutes les actions que vous prévoyez de mener tout au long de l’année. Son organisation peut se faire par campagne, par mois, ou encore, par type d’actions.

Vous allez pouvoir en choisir ce qui vous convient le mieux.

Mais avant cela ; pour maîtriser la matière ; vous devez d’abord lire attentivement la présente.

Ce que vous allez apprendre

La scène est en place, l’offre est adaptée aux attentes des clients, les objectifs sont fixés, le moment est venu de passer à l’action !

Comment faire pour passer de la théorie à la réalité ?

Quels leviers activer afin d’atteindre vos objectifs ?

Voilà en quoi consiste cette phase fondamentale que nous allons étudier de près au moyen de cet article.

Définition et explication du plan marketing

 

Un plan d’actions marketing digital est un document opérationnel qui décrit une stratégie marketing qu’une organisation mettra en œuvre pour générer des ventes et atteindre son marché cible. Un plan de marketing détaille les campagnes de notoriété, de trafic et de conversions à entreprendre sur une période donnée, y compris la manière dont l’entreprise mesurera l’effet de ces initiatives.

 

Pourquoi utiliser un plan d’actions marketing digital ?

 

Le plan d’actions marketing digital est une étape vitale pour toutes entreprises.

En effet ; il est très important de savoir où est-ce que vous allez (vos objectifs), quel chemin prendre pour y arriver (campagnes, moyens financiers et humains, etc.).

Pas question d’avancer à l’aveugle !

Ce plan d’action peut être présenté sous forme d’un document.

Ce dernier sert d’une certaine façon de feuille de route à votre service.

En d’autres termes, il ne s’agit pas seulement de stratégie, mais aussi d’opérationnel.

Voilà pourquoi on trouve souvent l’expression « plan d’action marketing opérationnel ».

QU’EST-CE QUE LA CARTOGRAPHIE DU PLAN D’ACTIONS MARKETING DIGITAL ?<br />

Des conseils concrets

 

Les directives que vous verrez sur cette partie de l’article peuvent vous aider avec la cartographie du plan d’actions marketing digital et donc à atteindre vos objectifs.

Adapter votre Stratégie Digitale à vos objectifs et à votre mix marketing

Votre Stratégie Webmarketing doit être en parfaitement cohérente avec la politique globale de votre entreprise.

Elle devra s’appuyer autour de vos objectifs et votre mix marketing antérieurement établis.

La traditionnelle matrice des 4P (Produit, Promotion, Prix, Place) sera complétée par des vecteurs qui sont attachés directement au e-marketing :

Personne (la relation client)
Process (le parcours d’achat)
Preuve (les avis clients, témoignages)
Partenariat (marketing d’influence, netlinking)
Permission (respect de la gestion des informations à caractère personnel)
Purple Cow (Vache pourpre).

Peut-être que ce dernier point vous fait sourire et vous vous demandez ce qu’une vache vient faire à mi-chemin d’un Plan de Marketing Digital.

Imaginé par Seth Godin (entrepreneur américain et ancien

Responsable du Marketing Direct de Yahoo) ; ce concept est basé sur l’exemple d’une vache mauve au milieu d’un troupeau de bovins noirs et blancs afin d’expliquer que pour réussir son activité au XXIème siècle, Il faut se faire remarquer et sortir de l’ordinaire tant au niveau produit, que relation client et communication.

QU’EST-CE QUE LA CARTOGRAPHIE DU PLAN D’ACTIONS MARKETING DIGITAL ?

Les éléments pour bâtir un plan d’actions

• La stratégie marketing de l’offre orientée client.

• Le ciblage et les possibilités de segmentation.

• La définition des objectifs et des indicateurs de performance.

• L’interaction entre les leviers du dispositif et la vision globale.

Les rapports en stratégie, objectifs et leviers d’actions

Selon les orientations proposées par ce tableau, on peut commencer à sélectionner les actions/leviers qui sont de nature à répondre aux objectifs.

En premier lieu sans tenir compte des contraintes, l’étape suivante consiste à qualifier ces leviers selon les priorités et des contraintes, notamment budgétaires.

Les techniques d’arbitrage entre leviers seront abordées plus tard. Mais avant cela, il faut comprendre davantage les différents leviers webmarketing du marché.

 

Sélectionner les leviers web qui vont vous permettre de réussir votre Stratégie d’Acquisition

 

Internet offre plusieurs leviers permettant d’atteindre les diverses phases du funnel de la Stratégie d’Acquisition (attirer, convertir, conclure, fidéliser).

De cette façon ; selon votre activité, vos personas, vos objectifs et les différentes études mentionnées ci-dessus, votre Plan Webmarketing présentera les leviers les plus efficaces à optimiser ou à actionner :

Référencement Naturel (SEO), Publicité sur Internet (SEA et Social Ads), Réseaux Sociaux (SMO),
Emailing, Marketing de Contenu, Marketing Automation, Marketing d’influence, Affiliation…

Élaborer les plans d’actions marketing digital gagnants et des prévisions budgétaires

 

Les plans d’actions numériques représentent l’articulation entre la phase d’analyse et la mise en œuvre de votre Stratégie marketing digital

.Ils seront priorisés pour pouvoir définir un planning réaliste.

À chaque plan d’actions, des ressources humaines (internes ou externes) seront touchées.

Ils seront chiffrés et permettant d’établir des prévisions budgétaires et de retour sur investissement.

Relations entre les objectifs et les actions marketing digital à cibler

 

Les leviers du Web markéting sont nombreux et certains sont très chers. Ainsi ; il vaut mieux bien réfléchir aux moyens les plus pertinents à employer.

D’où l’intérêt d’avoir bien travaillé en profondeur l’offre, la stratégie et les objectifs à atteindre.

Tous les objectifs ont leurs leviers marketing.

A titre d’exemple :

• Les objectifs de notoriété correspondent aux leviers de visibilité.

• Pour faire connaître une marque ou un produit, il n’y a rien de mieux que de lui donner de la visibilité dans les carrefours d’audience les mieux qualifiés

• Comme une enseigne physique qui placera ses points de ventes dans la ville, les quartiers, les rues les plus adaptées où sa cible est la mieux représentée, on cherchera de faire pareil sur Internet. Cibler les mots clés que la cible recherche dans les moteurs de recherche, se positionner sur des emplacements publicitaires là où la cible navigue en principe, parler de notre plan marketing sur les réseaux sociaux dans les communautés que la cible fréquente.

•Les objectifs de chiffre d’affaires correspondent aux leviers d’audience et de transformation, etc.

•Si l’objectif prioritaire n’est pas de gagner de nouveaux clients mais plutôt de booster le CA, je vais privilégier des moyens de déclencher des commandes à la place des moyens de conquêtes.

• Pour revenir à la comparaison du magasin physique, afin d’atteindre des objectifs de CA, je vais donner à mes vendeurs des arguments commerciaux, des mécanismes de promotion, des gains, de l’animation et je vais limiter mes efforts publicitaires près de ma clientèle habituelle.

•Sur le web, j’amplifierai les achats de mots clés liés à la marque, j’activerai le reciblage publicitaire sur ma clientèle, j’appuierai surtout mon programme e-CRM avec des e-mails accrocheurs et des mécanismes d’incitation comme les jeux concours ou le parrainage.

L’effort de quantification et de qualification des objectifs permettra aussi de filtrer les leviers.

 

Pour ce qui est de la question difficile de « Combien », il y a deux façons de procéder.

La quantification du budget à y dépenser ou la quantification des objectifs :

Quel budget attribuer au plan marketing ?

On pourra en déduire les objectifs réalisables selon les moyens attribués.

Gagner des clients ?

Oui mais combien ? Augmenter le CA ?

d’accord mais en pourcentage de combien ?

On pourra aussi retrouver le budget nécessaire à y consacrer de cette manière.

Quel que soit la méthode de quantifier – budget ou objectif – l’ajustement possible passe par la qualification de la cible qui permettra d’affiner le modèle :

Suis-je hors budget ?

Alors je réduis ma cible pour diminuer le budget.

Je n’arrive pas à atteindre les objectifs demandés ?

J’adapte la cible adressée par le biais de mes leviers.

Cartographie des leviers webmarketing

 

Face aux multiples moyens d’action sur le marketing digital, il est parfois difficile de s’y retrouver.

Les classer en fonction de leur rôle dans le dispositif global peut aider à mieux comprendre la mécanique et surtout les interactions qu’il y a entre eux.

En suivant la logique du parcours client, on s’efforce de classer les leviers en fonction leurs impacts sur les quatre grandes phases d’acquisition client.

Leviers du webmarketing

 

Interactions entre les leviers Webmarketing

Malgré la pertinence de la logique du parcours client, il ne faut pas oublier que cela reste assez théorique. Dans la réalité, les clients ont des usages et des comportements complexes qui vont bien au-delà du chemin linéaire de la publicité au point de vente.

Donc, pour qu’un levier soit efficace, d’autres nouveaux leviers doivent intervenir.

On ne doit pas oublier qu’un levier webmarketing ne fonctionne jamais seul.

Pour être efficace, chaque moyen d’action doit être conçu dans le dispositif marketing avec les apports des autres leviers.

L’essentiel à retenir

Il faut bien retenir que les plans d’actions marketing digitale représentent le lien entre la phase d’analyse et la mise en œuvre de votre Stratégie marketing digital.

Avant d’entrer dans les détails de chacun des leviers, il ne faut jamais perdre la vision d’ensemble et surtout le lien entre les objectifs préalablement définis et le choix des leviers à activer.

Chaque levier apporte sa contribution au dispositif global même si son impact direct joue un rôle spécifique (visibilité, trafic, transformation, fidélisation) dans le parcours d’acquisition.

Les leviers s’alimentent et interagissent les uns avec les autres comme : SEO et SEA, social média et SEO.

Certains leviers peuvent paraître moins rentables.
Il faut procéder à une bonne analyse avant de couper un maillon qui pourrait être crucial pour l’équilibre du dispositif.

Première touche (ou clic) et dernière touche (ou clic) sont des notions à considérer dans la pondération des leviers. Sachant que la conquête d’un client peut nécessiter l’activation de multiples leviers, la première touche contribue surtout à la notoriété tandis que le dernier clic joue le rôle de transformation.

A présent que vous vous y connaissez beaucoup en cartographie du plan d’actions marketing digital ; on espère que vous allez rechercher coûte que coûte à atteindre vos objectifs.

Pin It on Pinterest

Share This