Temps de lecture : 6 minutes

Un paysage économique modifié

Beaucoup de choses ont changé sur le domaine de l’économie depuis la révolution numérique qui affecte les activités de toutes entreprises.

Pour se perfectionner productivement ; il est nécessaire pour nous tous de maîtriser les nouvelles façons de travailler liées à cette transformation.

Les entreprises qui veulent entrer ou bien rester dans la course doivent explorer de nouveaux modèles économiques.

Vous allez apprendre

L’objectif de cet article est de fournir le maximum d’informations essentielles sur ce sujet et de vous aider à :

  • Comprendre quelles typologies de services cohabitent sur le web (plateformes multifaces ou d’intermédiation, modèle du gratuit, vente unitaire, ventes privées, longue traîne).
  • Repérer et décrypter l’ensemble des modèles économiques pour comprendre comment générer des bénéfices.
  • Découvrir les principales tendances en termes de business model à travers des exemples réels.
  • Construire votre propre business model grâce à un outil pratique et simple à appréhender, le business model canvas.

Pourquoi innover en matière de modèle économique ?

Il est toujours indispensable pour une entreprise de se démarquer de la concurrence. Innover en matière de modèle économique en est une bonne option.

Cela ne signifie pas qu’il faut absolument mettre sur le marché un produit ou un service complètement nouveau. Innover en matière de business model c’est étudier de nouvelles idées, expérimenter de nouvelles propositions de valeur et à remplacer les chaînes de valeur.

Des conseils concrets

En matière de marketing, dès la révolution numérique on peut trouver plusieurs types de services sur internet (plateformes multifaces ou d’intermédiation, modèle du gratuit, vente unitaire, ventes privées, longue traîne).

Les entreprises ont tellement de choix devant eux que ces possibilités requièrent alternativement des explications. Cette section fourni en prime ; des conseils sur quelques pistes à suivre relatifs à chaque modèle économique .

QUEL MODÈLE ÉCONOMIQUE CHOISIR ?<br />

Les plates-formes multifaces ou d’intermédiation

Une plate-forme multiface est un modèle économique mettant en relation deux types d’acteurs économiques dépendants les uns des autres. En effet, si l’un de ces deux types d’acteurs est absent de la plate-forme, l’autre n’a aucun intérêt à y être. C’est la croissance du nombre d’utilisateurs présents sur la plate-forme qui crée de la valeur. On appelle ce mécanisme l’effet réseau.

La structure des coûts:

Dans ce type de modèle, les coûts les plus importants sont au départ liés au développement de la plate-forme, puis à sa maintenance. L’augmentation du nombre d’utilisateurs ne représente pas ou peu de charges supplémentaires : l’utilisation de la plate-forme ne génère (quasiment) pas de coûts supplémentaires qu’il y ait 100 ou 1 000 utilisateurs. Le coût marginal (variation du coût total occasionnée par l’acquisition d’un utilisateur supplémentaire) est égal à zéro, voir négatif pour bon nombre de services digitaux. Le second poste de coût est constitué de l’ensemble des actions marketing à mener pour faire connaître votre plate-forme et généraliser l’usage par les groupes d’individus ciblés.

Atteindre le point mort:

Le plus difficile c’est la mise en place d’un modèle d’affaires accepté par les utilisateurs et rentable pour l’entreprise. Le point mort, c’est-à-dire l’équilibre financier, dépend du nombre d’individus.

QUEL MODÈLE ÉCONOMIQUE CHOISIR ?<br />

Le modèle du gratuit

Beaucoup de modèles économiques basés sur la gratuité sont tout de même fructueux.

Mais vu que la raison d’être d’une entreprise c’est la rentabilité de ses activités ; comment génèrent-elles des bénéfices dans ce cas ?
Et bien ; le financement peut en effet être obtenu grâce à la publicité ou encore par la stratégie freemium/premium.

La publicité
Les modèles économiques basés sur la publicité continuent de se développer. Les internautes peuvent trouver plusieurs contenus gratuits avec des publicités « en contre partie ».

Si c’est gratuit, c’est vous le produit

Dans ce modèle économique, le but de l’entreprise est de proposer aux annonceurs une audience ciblée.

Alors qu’auparavant, proposer un inventaire publicitaire, avec l’assurance de toucher une masse conséquente de personnes pouvait suffire (exemple : annoncer dans la presse papier quotidienne), maintenant il est strictement indispensable de savoir à qui les publicités sont destinées.

Les données récoltées sur les internautes via leurs traces laissées lors de leur navigation sur le site, par exemple, sont des éléments considérables pour adresser des publicités ciblées.

Du freemium au premium
Quelques services sont gratuits pour un usage limité et sous contraintes (affichage de publicité, consommation partielle, fonctionnalités restreintes).

Dès lors que vous voulez profiter de la totalité de l’offre, il faut payer.

Selon les produits ou services, la contrainte imposée sur le service freemium peut varier :
• l’usage restreint.
• le temps d’utilisation restreint.
• le nombre d’utilisateurs limité
• l’exportation des données ou fichiers interdits.
• l’usage impacté.

L’abonnement

Le principe d’abonnement a largement été popularisé par les opérateurs téléphoniques et les fournisseurs d’Accès à Internet (FAI), ainsi que la presse.

Avec ou sans engagement ?

Les industries plus traditionnelles (téléphonie, presse) ont conservé un système d’abonnement avec engagement d’un à deux ans.

Comment rendre vos utilisateurs captifs ?

Un utilisateur sera content et fidèle s’il est satisfait du produit ou de l’offre.

Les services à la demande

Notre rapport au temps s’est modifié et nos modes de consommation s’en trouvent impactés. Dans ce contexte, les services à la demande se répandent de plus en plus. Ils reposent essentiellement sur deux notions clés : la première « quand je le veux » et la deuxième « ce que je veux ».

Quand je le veux

Aujourd’hui, grâce à Internet, un individu choisit son moment de consommation et est peu impacté par des horaires prédéfinis.

Ce que je veux

Le contenu proposé est accessible sur demande de l’utilisateur. Il choisit ce qu’il veut consommer.

Le boom des box

Si vous avez la cupidité de vous engager sur le marché des box ; vous devez avoir une idée extraordinaire ! Ce marché se développe incroyablement vite.

Le principe

Le marché des box consiste initialement à proposer un abonnement mensuel pour une boîte d’échantillons de produits sélectionnés sur une thématique spécifique (beauté, santé, sport, gastronomie, etc.). L’objectif final est d’inciter l’abonné à acheter par la suite les produits au format réel.

Évolution du secteur

Avec le temps, l’expérience et la concurrence, les ambitions des acteurs du marché ont grandi.

La Commission

Origine du modèle de la commission

Le modèle de commission est très répandu et ne date pas d’hier ! La pratique remonte au temps des Romains, où en -146 avant J.-C., la première vente aux enchères publiques fut réalisée.

Le principe de la commission est simple : il s’agit de prélever une part financière de la vente de produits ou de services réalisée par un tiers.

QUEL MODÈLE ÉCONOMIQUE CHOISIR ?<br />

La vente unitaire de produits et les prestations

La vente unitaire est le modèle d’affaires le plus utilisé.
Facile à mettre en place, il permet d’atteindre une rentabilité par action immédiate. Chaque personne paie le prix indiqué par le vendeur pour le produit ou le service proposé.

La limite principale réside dans la non-récurrence de cette transaction : lorsqu’elle est terminée, il faut trouver une autre mission. Lorsqu’un produit est vendu, il faut en vendre un autre. Évidemment plus la notoriété de l’entreprise croît, plus la vente est facile et récurrente.

Les ventes privées

Les ventes privées se sont largement développées avec l’arrivée du marketing digital, au point que certaines entreprises en ont fait la base de leur modèle économique, à commencer par la société qui en porte le nom : vente-privee.com. C’est l’acteur ayant opté pour ce business model qui bénéficie aujourd’hui de la plus grande popularité.

Le principe

Initialement, les sites de ventes privées ne fonctionnaient que par cooptation : pour accéder à l’offre, il fallait être parrainé par une personne déjà membre du site. Si le modèle est difficile à lancer car l’offre n’est pas visible, il permet d’organiser une exclusivité d’offre réduite et de créer également le sentiment de rareté. En général, la promesse d’une vente privée implique des promotions exclusives sur certains produits en quantité réduite. Cette organisation confère un sentiment de privilège à ceux qui peuvent en bénéficier, renforçant l’attractivité des plates- formes.

L’évolution

Aujourd’hui, la plupart des entreprises reposant sur ce modèle économique ont supprimé la cooptation : l’offre est accessible sur simple inscription. Dans un secteur devenu très concurrentiel, l’objectif pour ces plates- formes est désormais de maximiser leur base d’inscrits en diminuant les contraintes d’accès à l’offre.

La longue traîne

La longue traîne, popularisée par Chris Anderson, repose sur le principe de Pareto : 80/20.

Le principe de la longue traîne

Les produits best sellers sont peu nombreux mais vendus en grandes quantités. Ils génèrent alors un bon chiffre d’affaires alors qu’ils ne représentent que 20 % des produits. Cependant, n’oublions pas que l’agrégation des ventes des 80 % de produits restants, chacun vendu en petites quantités, permet de générer un chiffre d’affaires équivalent, voire supérieur à celui des meilleures ventes.

Ce modèle s’applique par exemple à une entreprise comme Amazon. En effet, cet e-commerçant vend énormément de best sellers mais la richesse de son catalogue est telle qu’Amazon vend également un nombre incalculable de différents produits en petites quantités. Cette logique est possible grâce à une réduction des coûts de stockage et une optimisation du circuit de distribution.

QUEL MODÈLE ÉCONOMIQUE CHOISIR ?

L’essentiel à retenir

Actuellement, plusieurs modèles économiques sont aux choix sur le web suite à la révolution numérique. Et face aux changements sur le domaine de l’économie ; le choix d’un business model n’est pas de tout temps évident.

Il est clair qu’un modèle économique bien le préparé est capital pour le succès de toute entreprise. Il convaincra même aisément les investisseurs.

La productivité de l’entreprise résulte donc du choix qu’elle fait entre les divers modèles économiques (plateformes multifaces ou d’intermédiation, modèle du gratuit, vente unitaire, ventes privées, longue traîne).

La gratuité d’un produit ou service permet d’attirer de nouveaux utilisateurs et doit être compensée par un ou plusieurs leviers pour générer des revenus. L’idée est de convaincre les utilisateurs que le produit ou service correspond à ses envies et besoins.

Les offres freemium/premium ont vocation à proposer aux utilisateurs une partie d’un service dans le but de les convaincre de s’engager avec l’entreprise et donc, de payer.

Les entreprises peuvent difficilement satisfaire l’équilibre financier avec un seul modèle économique.
Combiner les modèles permet de diversifier sa structure de revenus.

Pin It on Pinterest

Share This