Temps de lecture : 5 minutes

La prise de commissions : le business model le plus répandu

Voici un article là-dessus qui pourrait vous intéresser.

Vous avez dû vous en apercevoir que de nos jours, la plupart des plates-formes de collaboration reposent sur des modèles fondés sur la commission… Uber, Airbnb, Blablacar… et bien d’autres encore.

Ce que vous allez apprendre

Afin de vous permettre de mieux connaître le modèle économique basé sur la commission, cet article aborde les questions ci-après :

  • Qu’est-ce que la commission ?
  • Pourquoi opter pour un business model basé sur la commission ?
  • Comment réussir en optant pour un modèle économique basé sur la commission ?

Définition et explication

Une commission est une rémunération versée à un individu ou une entreprise qui est basée sur un pourcentage d’un chiffre d’affaires réalisé.
La commission peut être versée à un vendeur, un apporteur d’affaires ou à une société détentrice de droits intellectuels dans le cadre d’une franchise ou d’un contrat de licence de marque. Dans ces derniers cas, on parle généralement de royalties.

L’entreprise agit en tant qu’intermédiaire entre l’acheteur et le vendeur, et se rémunère en prenant une commission sur les revenus qu’elle permet au vendeur de générer.

Ce business model est généralement moins risqué (et donc moins rémunérateur) car l’entreprise n’a pas à supporter les frais de production du produit.

Le système de commission est le business model le plus répandu sur les marketplaces.

La commission peut être prélevée sur le vendeur : la plateforme déduit sa commission du montant de la vente reversé au vendeur. L’acheteur de son côté n’est pas impacté et dispose d’un large de choix de produits et de services pour lequel le prix final sera bien le prix affiché.Le vendeur quant à lui doit prendre en compte la commission prise par la marketplace au moment de fixer son prix de vente.

La commission peut être prélevée sur l’acheteur : la marketplace ajoute des frais au montant total payé par l’acheteur lors d’une vente. Dans ce cas, le vendeur vend sans frais.
La commission peut également être double et prélevée à la fois sur le vendeur et l’acheteur.

La commission peut s’agir :
• D’un pourcentage sur la vente,
• D’un montant fixe,
• D’un montant fixe et une part variable

En général, la marketplace prend des commissions comprises entre 3 à 20%.

Pourquoi opter pour un business model basé sur la commission ?

Sur ce modèle, les vendeurs sont uniquement rémunérés pour la performance, ce qui leur permet une plus grande liberté.
La commission n’est prélevée que lorsqu’une vente est effectuée.Il n’est donc pas difficile dans ce cas de faire adhérer les vendeurs à ce modèle plutôt gagnant-gagnant. Si pas de vente, pas de frais !

Bien qu’elle soit à priori plus simple à faire accepter, la rémunération par commission reste cependant l’un des modèles les plus difficiles, étant donné qu’elle suppose principalement un gros volume de ventes.

QUELS AVANTAGES D’OPTER POUR UN MODÈLE ÉCONOMIQUE BASÉ SUR LA COMMISSION ?

Des conseils concrets

Si vous décidez de vous lancer sur le modèle économique basé sur la commission, Je vous invite à lire ce qui suit.

Avec ce modèle, vous allez donc prendre une part financière de la vente d’un produit ou d’un service fourni par un tiers.

De manière générale, vous aurez aidé ce tiers à effectuer cette vente. C’est le cas par exemple du site internet unepetitemousse.fr, qui propose tous les mois une sélection de 6 bières de qualité pour les amoureux de la boisson en question.

unepetitemousse.fr se fait connaître grâce à de la publicité sur Facebook et propose ses tarifs sous la forme d’abonnement mensuel, trimestriel, semestriel ou annuel.

Peut-être qu’un client n’aurait jamais commandé des pizzas dans une pizzeria située à 5 km de chez elle si la livraison n’était pas proposée par UberEats.

Quand vous vous intéressez à ce modèle,

• La première chose que vous devez faire est de découvrir ce dont vos clients ont réellement besoin. Cela vous aidera à trouver des clients potentiels qui pourraient les intéresser et qui pourraient être intéressés par l’offre proposée. Toutefois, cela vous permettra aussi de mieux négocier votre commission de contribution d’affaires.

• Il est essentiel d’établir un contrat de contribution aux entreprises afin d’éviter toute déception. Ce document devra mentionner clairement les droits et les devoirs de l’apporteur d’affaires, c’est-à-dire vous, et l’entreprise cliente. Il comprendra également des informations clés telles que l’identité des parties prenantes, l’objet de l’accord, la mission qui vous incombe, la zone où vous pouvez prospecter, le type de prospect à démarcher, la durée du contrat ainsi que le montant, les modalités et la périodicité de versements de commission. Bien évidemment, il faut stipuler dans le contrat les conditions de rupture de contrat, la juridiction à saisir en cas de désaccord et les autres clauses jugées nécessaires par les deux parties. Il existe de nombreuses versions gratuites de contrat d’apport d’affaire sur internet, mais l’idéal est de recourir aux services d’un professionnel du droit pour la rédaction de ce document.

• Envisagez également de fournir une preuve de paiement pour chaque commission payée. Il peut s’agir d’une facture ou d’une prime sur bulletin de salaire.

Les commissions varient en fonction du secteur, de la concurrence et de l’entreprise.

Je vous donne quelques exemples :

• Les services de livraison de repas proposé par UberEats, Delivroo, Foodora, etc.

Ces derniers prélèvent 20 % à 30 % de commissions.
• Les plateformes de financement participatif comme Kisskissbankbank, Ulule, etc., prélèvent généralement 5 % à 10 % du montant de la collecte.

• Les commissions prélevées par PayPal sont à hauteur de 2,5 % lorsque vous payez des biens ou services. (Autrement, c’est totalement gratuit pour envoyer de l’argent à de la famille/amis.)

Les marketplaces et le système des commissions

C’est le modèle économique le plus répandu au sein des différents marketplaces.
Les leaders du marché, Amazon, Airbnb et Uber ont opté pour ce système comme ressource principale.

Les marketplaces facturent une commission sur chaque transaction entre un vendeur et son acheteur. C’est un système attractif où les vendeurs n’ont pas forcément de frais à payer s’il n’y a pas de transaction. Le consommateur bénéficie d’une large sélection de produits ou de services et le vendeur profite d’une bonne visibilité pour réaliser des ventes.

La marketplace mutualise ses coûts, gère ses marges et peut diversifier son offre. Et ça marche plutôt bien : N’oubliez pas qu’au début Amazon n’était qu’un vendeur de livres !

Aujourd’hui la marketplace d’Amazon représente 50% des ventes du site et on y trouve de tout : des compléments alimentaires aux téléphones en passant par des accessoires moto, du linge de maison ou encore des jouets pour enfants ! La marketplace prélève des commissions comprises entre 5% pour les produits high tech et 20% pour les bijoux.

Le modèle de commission est une solution pour un service ponctuel. Afin de ne pas voir s’enfuir petit à petit tous les membres de sa communauté, il est préférable pour le fournisseur de services de sacrifier l’avantage tarifaire que lui offre la commission et d’établir son modèle de rémunération uniquement en fonction du paiement des frais de recherche initiaux.

Ainsi, en évitant d’imposer le travail de la communauté, les membres travaillent et paient le prix le plus juste.

QUELS AVANTAGES D’OPTER POUR UN MODÈLE ÉCONOMIQUE BASÉ SUR LA COMMISSION ?

C’est l’utilisateur qui est placé au cœur de l’entreprise

Avec ce type de modèle, c’est l’utilisateur – plutôt que le bénéfice financier – qui est placé au cœur de l’entreprise.

Ce modèle plus équitable permet ensuite de fédérer une communauté engagée, dévouée et fidèle à la plateforme.

Si les frais initiaux ne sont prélevés qu’en cas de succès, la satisfaction client augmentera davantage.

Alors qu’Airbnb n’est devenu rentable qu’au cours de la seconde moitié de l’année 2016, après huit ans d’existence, on peut toutefois facilement se sentir rassuré par un mode de rémunération basé sur la commission. Toute entreprise qui cherche à lever des fonds est immédiatement jugée par de potentiels investisseurs sur deux critères principaux : la récurrence et la stabilité de son chiffre d’affaires (CA).

Avec un modèle basé sur le paiement des frais d’entrée et aux résultats, le compteur du CA de l’entreprise est à zéro chaque matin, sans possibilité de mettre en place de planning prévisionnel prédéfini.

Il est vrai que cela est inquiétant. Mais encore une fois, une communauté dorlotée et épanouie se développera facilement grâce au bouche-à-oreille qu’elle génère, attirant autant de sources de revenu que de nouveaux entrants. Alors, est-il nécessaire d’être un original ou quelqu’un agissant seulement par goût du risque pour laisser échapper un CA immédiat potentiel commissionné ? Non. Il faut simplement connaître ses priorités – c’est-à-dire les utilisateurs – et arriver à se projeter au-delà des premières années après la création de l’entreprise.

QUELS AVANTAGES D’OPTER POUR UN MODÈLE ÉCONOMIQUE BASÉ SUR LA COMMISSION ?

L’essentiel à retenir

Si aujourd’hui vous décidez d’opter pour un modèle économique basé sur la commission ; après avoir été informé de ses avantages, prenez en considération les points suivants :

  • Vous devez pouvoir ajuster les commissions de votre marché selon différents critères notamment par rapport aux marges des vendeurs car selon les types de produit, le vendeur n’aura pas une marge assez attractive pour travailler sur votre marketplace. Une commission trop élevée et les vendeurs iront à la concurrence, une commission trop faible et vous risquez de ne pas être rentable.
  • Prenez soin de définir les commissions conformément aux marges de vente. En fait, un commerçant n’aura pas la même marge pour des produits textiles que pour des produits high tech. C’est la raison pour laquelle la capacité de modéliser facilement les commissions est importante pour un opérateur de marketplace France mais aussi un opérateur de marketplace international.

Pin It on Pinterest

Share This